Musée Pecci Prato, Italie

Le Sujet

Le concepteur du musée voulait utiliser la source de lumière la plus pure, le soleil, mais ne voulait pas de puits de lumière qui créent des taches de lumière. Il voulait une tache de lumière qui se déplace en fonction de l’angle du soleil, sans éblouir, ni causer des troubles visuels indifférent.

La Solution

Le but de l’architecte hollandais Maurice Nio qui a conçu  l’élargissement étais très clair : de faire du musée Pecci un centre culturel pour l’art moderne et contemporain à l’échelle internationale. Bernardo D ‘Ippolito light Designer a pu réaliser la vision de Nio en filtrant la lumière par le haut, naturelle, par les Solatubes qui permettent une lumière diffuse sans modifier le spectre de couleurs de la lumière naturelle.

78 Solatubes Ø 35 cm ont été installés qui pourvoient l’espace de lumière diffuse naturelle. L’utilisation de Solatube assure la lumière naturelle sans rayons UV et bloque la plupart des rayons infrarouges (IR).

Restez au courant des derniers développements !

Abonnez-vous à notre bulletin d'information.

Nous sommes heureux de traiter vos données avec soin. Elles seront traitées conformément aux conditions relatives à la protection de la vie privée. Bien entendu, elles ne seront pas partagées avec des tiers.